VOTE | 376 fans

Le cartel Hypnoweb a besoin de toi !
Rejoins-nous sans attendre

Fanfics

Projet Quantico

Créateur : alExiaN 
Date de création : 04.07.2017 à 06h54

Message du créateur :
fiction écrite à 4 mains (Arween et Alexian)

Cet épisode compte 55 paragraphes

Afficher l'épisode

C’est une fiction écrite à quatre mains, celles d’Arween et d’Alexian. Elle s’inspire des personnages de la série mais elle se passe dans une réalité complètement décrochée de la série et du film.

Le pitch : Une nouvelle année commence à Quantico et les nouvelles recrues vont vite devoir se mettre dans le bain car une étrange affaire va leur demander tous leurs talents. Mais Veronica et les autres stagiaires trouveront le temps de se faire des amis et plus si affinités !


alExiaN  (04.07.2017 à 06:56)


arween  (04.07.2017 à 20:10)

« - Bonjour ! Directeur Adjoint Pierce, je serais votre principal instructeur durant toute la durée de votre formation. Bienvenue au F.B.I ! »

Une grande salle ronde renfermait un amphi de plusieurs dizaines de places. Une partie des gradins était occupée par les recrues de cette année. Face à eux, raide derrière son pupitre, Pierce continuait son discours.

« - Bien sûr, vous ne pensiez pas vous en sortir aussi bien pour votre première journée. Une partie d'entre vous, celle qui survivra à cette formation, intégrera une organisation d'élite. Le Bureau n'est pas un lieu de détente et vous allez le découvrir rapidement. Le premier cours a pour thème le secret. Et il commence maintenant. »

Il sentit aussitôt les étudiants se tendre à cette annonce. Ils se regardèrent les uns les autres, se demandant lequel d’entre eux allait passer sous les feux des projecteurs lorsque son secret serait révélé.
Veronica se tourna et vit que les autres recrues s’étaient affaissés sur leur chaise. Elle-même n’était pas rassurée, quelques-uns de ses secrets étaient suffisamment noirs pour rester bien cachés. Mais elle était confiante, elle était en paix avec. Pierce reprit la parole, comme si ce qu’il s’apprêtait à dire n’avait pas grande importance.

« - Au FBI, nous formons des agents. Nos agents travaillent en équipe et il est important que nos équipiers puissent avoir une totale confiance en nous. Pour ça, ils doivent savoir à qui ils ont à faire. Pas de confiance possible s’il y a des secrets. Aussi, je vais m’employer à faire place nette. Qu’avez-vous à cacher à vos petits camarades? »

Il attrapa le premier dossier dans l'ordre alphabétique, D'Amato Leo.

« - J'espère que vous êtes prêt. Il avait un sourire carnassier. D'Amato Leo, 28 ans, de Las Vegas. Shérif Adjoint depuis cinq ans. Vous avez décidé de rejoindre le F.B.I à la suite d'une arrestation que vous avez effectuée. Votre coéquipier était un flic corrompu, vous avez été obligé d'intervenir lors d'une fusillade. Rescapé de justesse à une balle dans le bas de l'épaule, vous vous êtes fixé comme mission de stopper la corruption de policiers dans le pays. Il regarda Leo dans les yeux avant d’ajouter : Alors, j'ai tout bon ? »

Le dénommé D'Amato avait tout écouté avec attention et ne put qu'acquiescer de la tête à la justesse des paroles du DA.

« - Hum… Passons au suivant. Echolls Logan, 23 ans, Hollywood. Fils d'acteurs reconnus. Votre mère s'est suicidée l'an passé à la suite de fuites dans la presse des infidélités de votre père. Après être passé par un stade d'alcool et de fêtes peu pudiques, vous avez décidé de reprendre votre vie en main. Lors de vos entretiens, vous disiez vouloir entrer au F.B.I pour défendre votre pays. Je pense que c'est surtout pour découvrir des vérités. Après tout, les secrets ont détruit votre famille. Même votre frère caché, Charlie, ne veut pas faire partie du clan Echolls. »

Logan serra fort les poings, ses vieilles manies avaient la peau dure mais il se contrôla. Il pensait vraiment avoir été discret à propos de Charlie, mais son plus lourd secret, lui, n’avait pas été révélé. Il répondit d'une voix calme.

« - Je ne savais pas que vous étiez aussi profileur.
- Disons que j'ai plusieurs cordes à mon arc. Fayre Charlie, 25 ans, Tampa. Fille d'agent. Vous suivez les pas de votre père même si vous êtes consciente que c'est ce métier qui a détruit le couple de vos parents. Mais, vous avez toujours eu une préférence pour votre père.”

Charlie était contente de ne pas avoir autant de secrets que les deux garçons qui étaient passés avant elle. Ça ne devait pas être facile d'entendre les pans cachés de sa vie dévoilés au grand jour devant des inconnus.

« - Fennel, Wallace, 22 ans, New York. Vous, vous devriez bien vous entendre avec D'Amato. Fils d'un agent de police, vous vouliez au début suivre ses traces. C'était avant de vous rendre compte que votre père s'était retourné et vendait de la drogue à des adolescents. Naturellement, vous souhaitez intégrer la branche des stups pour réparer les erreurs de papa. »

Wallace n'était pas particulièrement énervé par la révélation de son secret. Oui, son père s'était retourné mais il n'était pas son père, loin de là. La trahison avait été le plus dur à avaler, maintenant il ne lui restait que sa mission.

« - Lore Alex, 26 ans, Miami. Alors pour vous, c'était vraiment compliqué de comprendre les raisons qui vous ont poussées à entrer au F.B.I. Vous avez l'air d’avoir une vie tout à fait ordinaire mais une zone d’ombre persiste. C’est étrange de voir la façon dont vous avez disparu durant deux ans. Mais logique finalement lorsqu’on sait que vous aviez intégré une secte.”

Alex ne pensait pas, mais vraiment pas qu’ils auraient réussi à percer son secret, il avait tout fait pour faire disparaître cette partie de sa vie. Il se sentait honteux.

“- Mackenzie Cindy, 23 ans, Cleveland. Experte en informatique, vous auriez eu une grande carrière chez Facebook ou Google. Le fait d’avoir découvert par hasard que vous avez été échangée à la naissance avec une autre enfant a dû faire naître en vous une envie de vérité.
- Maintenant que tout le monde sait pour mon secret, je vais vous en révéler un autre. Je préfère qu’on m’appelle Mac.
- Passons à la suivante. Mars Veronica, 24 ans, San Diego. Je crois que c’est sur vous que j’ai le plus de choses à dire.”

Le contraire aurait été étonnant, pensa Veronica.

“- Fille d’un détective privé et d’une alcoolique, votre meilleure amie a été tuée lorsque vous aviez 15 ans. Vous avez passé les deux années suivantes à tenter de découvrir son assassin. C’est finalement lors d’une altercation assez houleuse avec votre petit-ami, frère de votre meilleure amie, que vous avez appris que la meurtrière était sa mère. Vous avez alors aidé votre boyfriend à fuir le pays afin qu’il puisse échapper à sa famille. Il serait temps d’ailleurs de nous révéler où vous l’avez envoyé.”

C’est donc ça la version officielle...

“- Et comme si cela ne suffisait pas, vous avez été violée par un de vos copains lors d’une fête où vous aviez été droguée intentionnellement par votre pire ennemie. Il reste des choses à savoir, mademoiselle Mars ?”

Veronica regarda sa montre avant de répondre.

“- Je ne pense pas. Vous venez de déballer trois ans de mon existence en 2 minutes et 33 secondes, un record !”

Veronica tentait de conserver son calme mais c’était un peu compliqué de revivre cette histoire devant toutes ces personnes. Le plus dur avait été d’entendre parler de son viol. Elle se sentait mise à nue devant ces inconnus. Le portrait dressé par Pierce était édifiant mais bien loin de la vérité. La réplique sarcastique qu’elle venait d’envoyer à son supérieur était plus une marque de soulagement qu’une véritable attaque.

Coriace, la gamine, se surprit à penser Logan. Jamais aucune fille ne lui avait paru si forte. C’était peut-être parce qu’il n’avait fréquenté que des bimbos apportées spécialement pour lui par son meilleur ami, Dick Casablancas.

“- Rose Justine, 27 ans, Dayton. Ancienne flic, vous souhaitez monter en grade mais vous avez compris qu’en bossant pour la police, vous n'obtiendrez pas grand chose. Difficile d’être une femme dans un monde d’hommes. Vous voulez aussi fuir votre ville et votre domicile après avoir été la victime de votre ancien mari pendant dix ans.
- Fuir n’est pas le mot exact. Recommencer serait plus approprié.
- Vous avez raison, les mots ont une importance. Spike Will, 22 ans, Angleterre. Hum… Quelle complexité chez vous jeune homme. Je comprends qu’une déception amoureuse puisse vous faire quitter un pays mais de là à tenter sa chance au Bureau, je ne comprends pas. À moins bien sûr que ce soit pour prouver à votre père, responsable à Scotland Yard, que vous êtes capable vous aussi de faire de grandes choses.”

Will savait que le secret sur son père ne tiendrait pas longtemps. Il était même soulagé que tout le monde sache pour son père.. Il n’était pas très à l’aise avec les secrets de toute façon, bien qu’il lui en restait encore pas mal.

“- Et le dernier, Tye Vince, 21 ans, Woodridge. Vous, c’est le F.B.I qui est venu vous chercher. Conducteur fou, vous vous passionnez pour les voitures et les courses qui vont avec. Vous pourriez être un atout précieux pour le Bureau si vous ne laissez pas votre côté obscur prendre le dessus.”

Vince pensa qu’il y avait deux ou trois recrues qui avaient un côté bien plus obscur que lui.

“- Bien, maintenant que les secrets de chacun ont été mis sur la table, il ne vous reste plus qu’à aller vous installer. À tout à l’heure.”

Le Directeur Adjoint Pierce sortit de la pièce mais aucune des recrues ne le suivit. Toutes étaient penchées sur ce qui venait d’être révélé et l’ambiance était un peu lourde.

“- C’est bien, ils savent comment mettre une bonne ambiance dans une équipe au F.B.I !, commença Wallace.
- Oui, ils détendent l’atmosphère avec une facilité déconcertante, enchaîna Veronica, consciente de ce que le jeune homme tentait de faire.
- Il me semble qu’il y avait une meilleure ambiance lors de mon dernier interrogatoire, continua Vince, bien décidé à contrer les envies du F.B.I et réussir à installer un climat de camaraderie au sein des recrues.
- Ah mais parce qu’en plus d’être un conducteur fou, tu t’es aussi fait arrêter ?, lui demanda Mac en rigolant.
- Bah oui, comment tu crois que je suis arrivé jusqu’ici, répondit le jeune homme.”

Les recrues commençaient tout doucement à faire connaissance. Un par un, ils se levèrent et se rendirent au dortoir en continuant de blaguer sur ce qui venait d’être dit.


arween  (05.07.2017 à 18:32)
 

arween  (06.07.2017 à 18:20)

“- Oh, super !  Les salles de bain sont communes, grogna Logan en ouvrant la seconde porte de la salle.”

Il se ravisa en découvrant l’identité de ses voisins. Il s’agissait de Veronica et Mac. Avec elles comme voisines, il était certain que la pièce resterait propre. Logan ne se souvenait que trop bien de l’état de la salle de bain de la fraternité.

“- Hey Mac ! On a gagné le voisin ronchon, je crois, plaisanta Veronica en lui souriant.”

Logan ne trouva rien à lui rétorquer d’autant que son colocataire venait de lui claquer le dos. Il grimaça. Pourquoi les mecs braillards voulaient tous être son pote ?

“- Alors comme ça, on va vivre ensemble, Echolls ! Tu ne ronfles pas, j’espère ?”

Vince continuait de l’étourdir de paroles quand une alarme retentit. Logan, suivi de Mac et Veronica, fonça dans le couloir. Wallace et Leo qui partageaient la chambre située en face de celle de Logan et Vince se mirent à frapper de grands coups sur les murs pour faire sortir tous les aspirants. Cette alarme, c’était inattendu. Alex et Will ne se firent pas prier. Justine et Charlie les rejoignirent rapidement dans le couloir. Les neuf aspirants tendus cherchaient des signes de fumée de toute part en sortant rapidement du bâtiment. En dix secondes, ils étaient sur les marches du bâtiment.

“- On est tous là ? s’enquit Veronica.

- Non, il manque Vince, annonça Logan qui venait de les compter.”

Le jeune homme arriva calmement en sifflotant.

“-T’es malade ou quoi, hurla Justine.

- Il y a une alarme qui sonne et tu lambines dans les couloirs, ajouta Alex.”

Vince choisit de leur sourire.

“- Du calme… Primo, si j’étais psychiquement instable, je ne serais pas là… Secondo, je connais cette alarme.”

Veronica et Mac tendirent l’oreille.

“- Ce n’est pas celle de l’incendie, analysa Mac.

- C’est celle de l’intrusion. Un mec a dû forcer le passage de la Base…

- Comment tu la connais ? interrogea Wallace.

- Je l’ai déjà déclenchée…”

Devant l’air interrogatif des aspirants, il s’expliqua.

“- Rappelez-vous, je me suis fait arrêter pour conduite folle…

- Oh punaise ! Tu  as foncé dans la Base ? cria Leo.

- Et tu es quand même là ? remarqua Will.

- J’ai passé un accord avec eux… Lors de mon intrusion, j’avais tout juste 17 ans, qu’est-ce qu’on est bête à cet âge... Il leur a fallu plus de 10 minutes pour m’arrêter… Ils ont eu tellement honte de leur manque de performance qu’ils m’ont laissé une chance de m’en tirer. Je les aidais à sécuriser le dispositif, et oui, Mac,  je ne suis pas qu’un conducteur fou… Donc, je les aidais et on oubliait mon escapade…

- A 17 ans ? s’étonna Justine.

- La valeur…

- N’attend pas le nombre des années, finit Veronica.

- Alors, on respire. Mon protocole a dû permettre de serrer l’intrus il y a déjà 8 minutes, dit Vince en regardant sa montre.”

A cet instant, une voiture noire surgit à toute allure, elle fonçait droit vers le pré d'entraînement. Les aspirants ne purent que se jeter sur le côté pour ne pas se faire écraser.

“- Ton protocole a merdé, râla Charlie.

- Y a pas que ça, je crois avoir vu l’agent spécial Robert Piznarski à l’arrière du véhicule, dit Logan.

- L’agent qui nous a accueillis ce matin ? s’étonna Alex.”

Logan opina de la tête, alors sans plus se concerter, tous se mirent à courir après la voiture folle. Ils avaient conscience qu’ils ne la rattraperaient pas mais un de leurs agents formateurs avait de sérieux problèmes. La voiture s’était arrêtée dans un dérapage juste à côté du parcours d'entraînement. Au sol, on voyait clairement qu’un homme avait été traîné. Les aspirants suivirent la piste en s’enfonçant dans le bois. Veronica regretta l’absence d’une véritable arme à sa ceinture.

“- Là, hurla Charlie en pointant une silhouette floue dans une clairière à presque 300 mètres.”

Il s’agissait d’un homme vêtu de noir qui avait l’air de mettre une corde autour d’une branche : sa fonction était évidente. Justine et Leo, en anciens représentants de l’ordre, adressèrent un regard noir à Charlie. L’effet de surprise était leur seul atout. Ils l’avaient perdu. L’agresseur menaça de son arme Robert Piznarski perché sur une boîte noire ; mais il ne bougea pas. Agacé, l’agresseur mit le collier de chanvre à l’agent, shoota dans la boite et s’enfuit dans le bois en courant.

Les aspirants avaient accéléré le pas après l’alerte de Charlie. 300 m, ce n’était rien pour Wallace qui courait tous les jours depuis ses 13 ans mais au milieu des branches et racines, la tâche était plus difficile. Toutefois, il fut le premier à atteindre l’arbre. Il s’empressa de saisir Robert par le torse et essaya de le soulever. Il fut rapidement rejoint par Will et Alex. Les deux hommes l’aidèrent à maintenir en l’air le corps de Piznarski. Une poignée de secondes plus tard, les autres aspirants arrivèrent. Mac se précipita vers l’arbre en tirant son couteau de sa poche.

“- Les armes sont interdites sur la Base, remarqua Vince.

- Tout comme les intrusions en voiture, rétorqua-t-elle en escaladant l’arbre.”

Elle se mit à trancher la corde avec la lame de son couteau de randonneur : souvenir d’une famille qui n’était pas vraiment la sienne.

“- Où sont les autres ? grogna Alex. Echolls et D’Amato pourraient nous aider à soulever. Je vais lâcher !

- La ferme, Alex ! Tu soulèves ! Les autres sont après lui…

- Et ils ont choisi de diviser pour mieux régner, ajouta Vince en observant Leo, Veronica, Logan, Justine et Charlie se déployer dans le bois.

- Quand tu auras fini de citer Louis XI, tu pourras alerter Pierce, pesta Wallace en serrant les dents.” Piznarski était lourd même pour trois hommes.

“- Ce n’est pas la peine, nous sommes là, dit posément le Directeur Adjoint accompagné de médecins qui prirent en charge le blessé.”

L’arrivée d’agents expérimentés soulagea les aspirants.Agents et médecins décrochèrent Robert Piznarski in extrémis. La corde avait bien fait son travail. Les médecins l’évacuèrent rapidement, le larynx avait été vilainement écrasé. Les prochaines heures seraient déterminantes. Alerté par le son de l’ambulance, le groupe mené par Veronica revint vers les autres.

“- Il nous a échappé, concéda Veronica.

- Il connaissait le bois, enchérit Logan.

- Il a une forme olympique, compléta Justine.

- C’est un homme, 1m80, environ 80 kg...”

Charlie allait ajouter qu’il était droitier quand le Directeur Adjoint leur intima de la main de se taire. Il venait de ramasser la boîte qui avait servi d’échafaud. Il s’agissait d’un cercueil miniature. Le Directeur Adjoint l’ouvrit doucement. A l’intérieur se trouvait une note. Placée encore sur la branche qui avait supporté Robert, Mac put lire ces mots :

L’enfer est pavé de bonnes intentions…

Saurez-vous deviner les miennes ?

Robert n’est que le premier.


alExiaN  (07.07.2017 à 18:50)

“- L’enfer est pavé de bonnes intentions… Mais c'est vraiment débile comme phrase !, s’exclama Vince.
- Les recrues, vous rentrez au dortoir, leur ordonna Pierce, prenant conscience qu’il n'avait pas à faire à des agents confirmés, bien que leurs agissements pouvaient laisser penser le contraire.
- Mais…, commença Mac.
- Au dortoir, répéta le Directeur Adjoint, ne leur laissant aucun espoir sur la suite des événements.
- Ce n'est vraiment pas juste, on était là les premiers, rouspéta Charlie.”

Les novices sortirent des bois par un chemin balisé en traînant des pieds.

“- Tu n’aurais pas pu te taire Tye !, le houspilla Mac.
- Oh parce que tu crois sérieusement que Pierce nous aurait laissés rester si j’avais dit quelque chose de plus intelligent ? Ou si je m'étais tu ? Il sait parfaitement que c'est notre premier jour. Au cas où tu l’aurais oublié, c’est lui qui nous a fait notre premier cours!”

Cette remarque fit taire la jeune brune, ce qui était suffisamment rare pour être souligné. Ils entrèrent dans le bâtiment principal et montèrent les étages jusqu'à celui des dortoirs. Au milieu du couloir se trouvait une salle commune, placée entre la chambre de Logan et Vince et celle de Justine et Charlie. Avec des canapés confortables et des tables basses, elle était l’endroit idéal pour décompresser ou réviser après les cours. Sauf qu’aujourd’hui, elle avait une toute autre fonction. Logan se dirigea vers la machine à café et la mit en route. Pendant qu’il préparait de quoi boire pour tout le monde et que Wallace distribuait les boissons, les apprentis agents se mirent à commenter ce qu’il venait de se passer.

“- Je ne comprends pas… Comment ça a pu se passer ?, se questionna Léo.
- Vince, tu as fait le système anti-intrusion. Explique-nous, demanda Mac, soucieuse de stopper leur querelle.
- J’avoue que j’ai également du mal à comprendre. À l'entrée, il y a le poste de surveillance, vous êtes passés devant lorsque vous êtes arrivés. Quatre gardes sont présents en permanence pour vérifier les identités. S'ajoutent cinq caméras mobiles reliées en temps réel aux fichiers des cartes d’identité et aux infos de la police et du FBI - merci à moi - et malgré ça, ça n’a pas suffit.
- C’est sûrement parce que la personne dans la voiture était un employé. Ils le voient passer tous les jours, ils ne se sont pas méfiés.
- Ouais, le drame de la routine.”

Logan était resté silencieux durant l’échange mais la petite blonde avait piqué sa curiosité tout à l’heure. Et il voulait la mettre au défi.

“- Veronica, c’est ça ?, lui demanda-t-il en se tournant vers elle.”

Elle hocha la tête en guise de réponse.

“- Ce matin, Pierce a dit que tu avais déjà résolu une enquête, non ?
- Euh ouais, mais…
- Mais quoi ? Un fou a essayé de tuer un agent du F.B.I.
- Bah justement. On est à Quantico. Tu crois qu’ils n’ont pas assez d’agents et de moyens pour découvrir qui a fait ça ?”

L’argument avait fait mouche, Logan ne trouva rien à répliquer. Elle avait du répondant et il ne l’avait pas joué suffisamment fine pour qu’elle tombe dans le panneau. Il leva les mains en signe de reddition mais garda son sourire. Cette fille l’intriguait de plus en plus.

“- Tu as raison V. Je laisse tomber… pour l’instant, il avait prononcé ses derniers mots dans un chuchotement, si bien que personne ne l’avait entendu.”

Veronica le regarda, stupéfaite qu’il ait osé utiliser un surnom alors qu’ils se connaissaient depuis, quoi ? Une demi-journée ?

“- Le F.B.I a de quoi trouver le coupable. Mais dans peu de temps, on sera à leur place. On pourrait donc commencer notre formation en cherchant de notre côté. On n’a qu’à dire que c’est de l’entraînement.
- Vince, cette idée est bizarre.
- Qu’est-ce qu’on a à perdre de toute façon ?
- Nos places pour commencer, tenta d’expliquer Justine.
- Ouais, et on n’a pas les ressources pour trouver des informations, poursuivit Leo.
-  Eh bien ça serait un bon moyen pour être imaginatif ! lui répondit Mac.”

Voyant que la majorité prenait en considération la proposition de Vince, Veronica essaya d’y réfléchir.

“- Donc, vous voulez qu’on enquête sur la tentative de meurtre d’un agent du F.B.I sans se faire choper par nos instructeurs et sans moyens. Mission impossible quoi !
- On n’est pas sans moyen, répliqua Mac. Toi, tu as déjà résolu une enquête, Leo et Justine sont des anciens flics même si là tout de suite, leur côté suivons la loi est un peu ennuyeux, Charlie et Wallace sont fils de policiers, ils doivent connaître quelques trucs… Logan et Vince ont un côté un peu fou qui peut nous être utile.
- Et toi, Mac, quel est ton talent, questionna Will, soucieux de ne pas être mis à l’écart.
- Moi ? Disons que je suis capable de cracker n’importe quel ordinateur et de trouver n’importe quelle information.
- Rien que ça ?! répliqua Alex la gorge nouée.”

Il espérait que l’enquête empêcherait Mac de fouiner dans son passé évoqué par Pierce plus tôt dans la journée. Il avait bien senti que son passage dans une secte avait attisé la curiosité de certains.

“- Merde, on a la soeur d’Edward Snowden avec nous ! lança Vince qui avait vraiment envie d’aller piquer la jolie brune.”

Mac leva des yeux sévères vers lui mais elle lut de l’admiration dans son regard et s’adoucit aussitôt.

“- Alors, qu’en dis-tu Veronica ?”

Face à l’empressement de ses nouveaux camarades, Veronica accepta leur idée, ce qui tira un sourire amusé à Logan.

“- OK… OK, je vous suis.
- Et on commence par quoi ? demanda Wallace.”

Il avait voulu intervenir mais il n’y connaissait rien en enquête, son père ne lui avait jamais parlé de son travail. Il pensait avoir le temps de s’entraîner, après tout, la formation du F.B.I était faite pour ça normalement mais c’était le moment où jamais de faire ses preuves. Bien qu'ayant été un excellent joueur de basket au lycée et à l'université, Wallace se sentait en marge des autres. Il n'avait jamais réussi à se lier avec les autres. Il était constamment sur le qui-vive pour ne pas subir les affres de la discrimination. Aujourd'hui, c'était différent, il avait l'impression d'être entouré de bonnes personnes. Il avait envie de faire partie réellement de l'équipe. Il voulait que ça marche.

“- Il faudrait qu’on en sache plus sur l’état de Piznarski.
- C’est donc à moi de jouer en premier, je vais entrer sur l’intranet de l’hôpital et lire les rapports.”

Elle partit en direction de sa chambre et brancha son ordinateur. Sa colocataire la rejoignit.

“- Tu es sûre qu’on a raison de faire ça ?”

Veronica avait senti rien qu’en la voyant que Mac était une personne foncièrement gentille. Elle se sentait en confiance sans vraiment savoir pourquoi… Peut-être que la hackeuse lui rappelait Lilly, par certains côtés...

“- Oui, je sens que c’est ce que nous devons faire, lui répondit-elle sans lever les yeux de son écran, ses doigts volant sur les touches du clavier.
- Alors, je te suis.”


arween  (09.07.2017 à 10:23)

Veronica vint se placer derrière l’épaule de Mac et regardait la jeune femme saisir des lignes de données complexes sur son ordinateur. La blonde regretta de ne pas avoir connu Mac à l’époque du lycée, sa présence lui aurait été utile et salutaire. Aujourd’hui encore, Veronica avait du mal à faire confiance et s’ouvrir aux autres.

Et à partager tes informations, Mars ?

“ - On est tous dans le même bateau, alors…” firent les voix des autres apprentis agents sur le pas de la porte de la chambre.

- On peut savoir ce que tu es en train de faire, demanda Vince très intrigué par les compétences de sa collègue.

- Je suis en train d’essayer de pénétrer le réseau de l’hôpital du coin…

- Bon courage, ils ont emmené Piznarski à l’hôpital militaire, c’est-à-dire pare-feu fait par la CIA et compagnie… assura Vince en s’essayant sur le bureau de Mac.”

Mac n’accorda pas d’importance à ses remarques. Elle avait foi en ses capacités. Elle avait hacké tellement de sites fédéraux pour le plaisir que celui d’un hôpital ne pouvait pas lui résister. Elle pianota pendant cinq minutes avant de claquer l’écran de son ordinateur, agacée. Un sourire embêté naquit sur les lèvres de Vince. Il essaya de réconforter sa collègue un peu maladroitement.

“- Si le FBI sait trouver les secrets, la CIA est réputée pour bien les enterrer…

- Ce n’est pas ça le problème ! grogna Mac.

Le cri de Mac attira davantage les autres agents à l’intérieur de la chambre. Veronica les laissa envahir leur espace en silence.

“- J’ai réussi à entrer mais il n’y a aucune trace d’un agent Piznarski.

- Aucune trace ? questionna Logan.

- Ca veut donc dire qu’il est mort avant d’arriver là-bas… conclut Wallace.

- Pas forcément, objecta Justine.

- Il peut-être encore en vie mais on l’a admis sous une fausse identité pour le protéger, ajouta Leo.

- C’est clair que le Bureau va vouloir le protéger… N’oubliez pas ce que le taré a écrit… rappela Will.

- L’enfer est pavé de bonnes intentions… Saurez-vous deviner les miennes ? Robert n’est que le premier, récita Alex.

- Le FBI a dû renforcer la sécurité autour de l’agent Piznarski, observa Charlie.

- On n’a aucun moyen de savoir quelle est sa fausse identité, donc il va falloir changer de stratégie et se rendre sur place… dit Veronica.”

Sa conclusion fit taire tout le monde. Des regards ahuris s’échangèrent. Veronica vit la lueur d’excitation dans les yeux de Mac. Veronica venait de lui proposer un moyen de se rattraper. Mac s’en voulait de ne pas avoir pu dénicher l’agent Piznarski sur le réseau. Veronica voulait apaiser Mac mais le bruit envahit la chambre. Après le silence, le tumulte des conversations reprenait.

“ - C’est complètement dingue comme idée, dit Will.

- Les aspirants ne peuvent pas quitter la base avant la troisième semaine et encore… rappela Charlie.

- Comment veux-tu quitter la base sans te faire remarquer ? questionna Justine.

- Un mec a bien réussi à entrer et ressortir avec une voiture sans se faire pincer, rappela Mac.

- Sortir pour s’assurer que Piznarski est en vie, c’est courir un gros risque pour rien, tempéra Wallace.

- Mais on doit savoir si le tueur de l’Enfer a eu son premier mort, râla Alex.

- Le tueur de l’Enfer ? s’étonna Vince. Tu l’as déjà baptisé ?

- Ne pas le nommer ne le rendra pas moins réel, rétorqua Mac.

- Et savoir que Piznarski est vivant ne nous aidera pas à le coincer, répliqua Will de plus belle.

- STOP, hurlèrent Logan, Leo et Veronica de concert.”

Tous se turent et les regardèrent. Les trois aspirants se dévisagèrent un instant, surpris d’avoir eu la même réaction. Veronica comprit que les hommes avaient dû arriver à la même conclusion.

“- Ce n’est pas seulement pour vérifier si Piznarski est vivant que je veux aller à l'hôpital, commença Veronica.”

Elle se tourna vers Logan, ce qu’elle vit dans ses yeux lui indiqua qu’il avait compris. Il poursuivit l’explication.

“- Le tueur de l’Enfer s’est blessé en s’enfuyant… Quand on est arrivé au fond du bois, il a sauté la clôture de barbelés et…”

Logan invita Leo à prendre la suite. Il était présent lui aussi.

“- Le bruit qu’il a fait en retombant était assez significatif.  On a entendu un os se briser. Lequel, mystère…

- Mais une telle blessure demandera une intervention à l’hôpital”… termina Veronica en plantant son regard dans celui de Mac.”

Veronica espérait que Mac ne lui en voudrait pas de lui avoir caché cet élément avant qu’elle ne se risque à hacker le site des hôpitaux.

“- Tu aurais tout aussi bien pu me demander s’il y avait eu des admissions pour des traumas… dit Mac un brin vexée.

- Tu peux toujours vérifier, mais un type qui pend à un agent fédéral n’ira pas à l’hôpital sans un bon moyen de persuasion … fit Vince épaté par la capacité d’analyse de Veronica, Leo et Logan.

- Je pose une balise d’alerte sur tous les sites des hôpitaux environnants au cas où… annonça Mac en reprenant son ordinateur.

- On devrait bouger, j’entends quelqu’un qui approche, ça doit être Pierce… fit Will appuyé à la chambranle de la porte.

- Un tueur en cavale mais les cours continuent, plaisanta Alex.”

Comme un goût de déjà vu…

Un agent instructeur pénétra dans le couloir, il portait un survêtement avec son nom inscrit dans le dos. Au cou de l’agent Reynolds pendait un sifflet. Justine pesta en le voyant. Elle avait encore du mal à se remettre de sa folle course après le tueur de l’Enfer.

 


alExiaN  (10.07.2017 à 19:27)

“ - Allez chausser vos baskets, direction la salle de sport. On va évaluer votre niveau d’auto-défense.”

L’instructeur leur laissa quelques minutes pour s’échauffer avant d’annoncer la teneur de la séance. Il s’agissait de tester leur niveau en combat rapproché sans aucune arme. Il les plaça en cercle sur le tapis. Le premier à toucher le sol perdait et ensuite, on changeait d’adversaire. Les garçons roulaient des mécaniques autant que des épaules. Justine et Charlie assouplissaient leurs nuques tandis que Veronica et Mac ajustaient leurs gants de protection.

“- Tu comptes vraiment sortir de la Base, demanda la hackeuse.

- Vous avez voulu vous lancer dans cette enquête, je ne vais pas reculer.

- On a d’autres solutions, essaya Mac qui ne tenait pas à voir Veronica se faire virer.

- Pour le moment, je n’en vois aucune autre…”

Le coup de sifflet de l’agent Reynolds mit fin à leur discussion. Les deux jeunes femmes se séparèrent et firent face à leur adversaire. Mac trouva sa place en dernier dans le cercle. Elle prit le temps de regarder l’ensemble des duels : Leo vs Justine, duel de flics ; Wallace vs Charlie ; Will vs Vince ; Logan vs Veronica ; il lui restait donc Alex. Le second coup de sifflet annonça le début des combats.

Leo et Justine se jaugeaient du regard. Leo maintenait une garde assez haute pour ne pas exposer son épaule blessée autrefois. Après quelques feintes, Leo dut se résoudre à prendre un risque et à dévoiler son point faible. Il tendit le bras, offrit son épaule au coup qui ne vint pas puisqu’il avait réussi à saisir le col de la jeune femme et à l’attirer violemment sur le sol. Justine se ramassa sur les fesses sur le tapis.

“- D’Amato, vainqueur, dit l’instructeur.”

L’opposition entre Wallace et Charlie fut de courte durée également. Wallace avait toujours été un excellent sportif quand il s’agissait de performance : courir vite, soulever lourd, lancer loin, c’était son truc mais cogner, non. Alors frapper une fille. Ses états d’âme offrirent à Charlie la victoire. D’une balayette puissante, elle faucha les chevilles du jeune homme qui heurta le sol avec force.

“- Fayre, vainqueur.”

Wallace accepta la main tendue de Charlie et se mit à l’écart pour observer le reste des combats. En voyant Vince avancer bras écartés sur Will, il secoua la tête. Ce type était une vraie tête brûlée, il allait se faire ramasser.

“ - Will, si tu as le mal du pays, je suis disposé à te faire un câlin, taquina Vince.”

Pour toute réponse, Will fonça sur Vince. Quand les poings de Will touchèrent son torse, Vince referma ses bras sur son adversaire. La vitesse de Will fit le reste. D’un léger mouvement de bassin, Vince inversa leur position et laissa faire la gravité. Vince chuta sur le tapis tout en serrant Will dans ses bras. L’anglais ne pouvait rien faire. Une fois au sol, Vince immobilisa son opposant tel un lutteur. Il ne résista pas à l’envie de le taquiner davantage. Will était à sa merci, Vince lui colla un baiser sonore sur la joue en plaisantant.

“-Bienvenue chez nous, mon lapin,”

La voix froide de l’instructeur mit fin au combat.

“- Tye, vainqueur.”

Il restait deux combats en cours : Mac vs Alex et Logan vs Veronica. Les deux duels semblaient indécis. Ils se rendaient coup pour coup. Si Logan acceptait de bonne grâce de faire jeu égal avec une femme, on ne pouvait en dire autant d’Alex. On le voyait s’agacer et porter des coups de plus en plus vicieux à Mac. Il n’appréciait pas du tout de se faire dominer. Avec une aisance insoupçonnée, Mac repoussait les assauts d’Alex mais elle sentait ses forces faiblir. Elle ne tiendrait plus longtemps. Sa fatigue dut se voir car elle aperçut un sourire carnassier sur le visage d’Alex.

Veronica et Logan se tournaient autour en s’envoyant des coups de poing et de pied. Chacun paraît l’attaque de l’autre. Elle ne forçait pas son talent, elle n’en avait pas envie. Elle profitait d’avoir un adversaire joueur comme elle. Et puis, le plus important était ailleurs. Si elle ne sentait aucune menace de la part de Logan, elle ne pouvait en dire autant des autres aspirants. Tout en luttant contre Logan, Veronica observait les autres. Si elle se lançait dans son projet de sortie nocturne, elle devait s’assurer de la loyauté de tous.

Las de combattre face à Mac, Alex décida qu’il était temps d’en finir. Tant pis si ce n’était pas très loyal. Il arma son pied pour frapper le plexus solaire de Mac.

Logan écarquilla quand il vit le geste d’Alex. D’expérience, il savait que ce coup faisait mal, vraiment mal. Il rompit le combat d’avec Veronica et vint se placer sur la trajectoire du pied d’Alex. Logan reçut le coup dans l’épaule gauche.

“- Echolls qu’est-ce que tu fous ? grogna Alex.

- Je peux te retourner la question ! répondit-il en se mettant face à Alex. Mac, elle, se tenait un mètre sur sa gauche.

- Tous les coups sont permis, rétorqua-t-il.”

Tous les coups sont permis… Veronica chercha le regard de l’instructeur et vit qu’il partageait l’avis d’Alex. Puisque tous les coups étaient permis, Veronica se décala de manière à former la dernière pointe d’un triangle encerclant Alex. Comprenant que les choses allaient se compliquer, Alex serra les poings et se remit en garde.

“- Vous n’allez pas laisser faire ça, tonna Justine à l’encontre de l’instructeur.

- C’est Lore qui a choisi de faire évoluer les règles. Tacitement, ici, on ne porte pas de coup pouvant occasionner plus que des bleus. Lore a voulu sécher McKenzie. A lui d’assumer…

- Et vous, vous allez laisser Alex seul face à 3 adversaires ?

- Alex a choisi de ne pas respecter les règles, répondit Vince.

- Vous respectez les règles quand ça vous arrange, j’ai l’impression, râla-t-elle de plus belle.”

La main de Leo se posa sur son épaule.

“- Justine, on est dans le même camp ici. C’est Alex qui a choisi de blesser l’un des nôtres…”

Leo insista sur le dernier mot. Il était certain que Justine avait la fibre corporatiste comme tout flic qui se respecte. Rappeler l’atteinte à l’unité faite par Alex apaisa la colère de Justine.

Sur le tapis, les choses évoluaient peu. Alex attendait un assaut. Il penchait pour Echolls le sauveur de ses dames. Mais rien ne vint. Soudainement, il y eut du mouvement. C’était Mac qui s’avançait. Logan voulut la suivre pour l’épauler mais elle le pria de ne rien faire.

“- Laisse-le moi…”

Elle lui envoya quelques coups de poing. La réaction ne se fit pas attendre. Alex recommença à cogner. A la seconde reprise, Mac saisit le poignet droit d’Alex, elle verrouilla ses doigts dessus et tira d’un coup sec. Alex se déséquilibra, il frôla le côté droit de Mac. Tandis qu’elle maintenait son bras droit, elle le poussa dans le dos de sa main gauche. Avec la vitesse, Alex s’étala sur le tapis. Mac termina de l’immobiliser en posant son genou au milieu de son dos. Avant que l’instructeur n’annonce la fin du combat, Mac se pencha au niveau de l’oreille d’Alex.

“- Si tu espérais me mettre hors course, c’est râté…

- McKenzie, vainqueur. Fin de l’exercice, filez aux douches.”

Tous les aspirants s’égayèrent.

“- Pas vous, Lore. Restez. tonna l’instructeur”.

Veronica et Logan regardèrent leur collègue se faire remonter les bretelles avant de rejoindre les vestiaires.

“- On a intérêt à le surveiller ce soir…, fit Logan.”

Veronica ne répondit pas, elle était trop occupée à utiliser le miroir de son casier pour garder un oeil sur Alex.

- Si tu veux toujours sortir, bien sûr, dit Mac inquiète devant le silence de Veronica.

- Je n’ai pas changé d’avis, assura Veronica sans quitter des yeux le miroir.

- Moi aussi, il ne m’inspire pas confiance, déclara Wallace en pointant du menton le reflet d’Alex. Il ne mettait pas beaucoup d’entrain pour soulever Piznarski…”

Veronica, Mac, Wallace et Logan échangèrent un regard entendu. Si Veronica quittait la Base ce soir, elle serait couverte au moins par ces trois-là.

“- On devrait aussi surveiller Justine, ajouta Leo en faisant claquer la porte de son casier. Elle voulait intervenir tout à l’heure.

- Elle a pris la défense d’Alex, c’est tout… tempéra Vince.

- Non, ce n’est pas tout. Elle a clairement mentionné qu’on s’accommodait des règles. Elle n’est pas fiable non plus…

- OK. Bon, comment fait-on, Mars ?”

Elle avait repoussé ça le plus possible. Elle n’avait pas souhaité replonger tout de suite dans les enquêtes. Elle voulait se donner le temps de se former, d’apprendre à se maîtriser. Veronica connaissait bien la frénésie qui l’envahissait lors de ses investigations. Tellement attirée par la résolution de l’affaire, elle en oubliait sa sécurité. Elle était entrée au FBI pour acquérir un certain instinct de préservation.

Mais c’est pas pour tout de suite, on dirait.

“- Leo, tu te charges de distraire Justine ce soir.

L’ancien flic opina.

- Je m’occupe d’Alex, dit simplement Wallace.

- Ce qui nous laisse, Mac, Vince et moi toute latitude pour te faire sortir d’ici discrètement, annonça Logan.

- Vince, tu as réussi à entrer avec une voiture. Tu vas bien réussir à me faire sortir, demanda Veronica avec sérieux.

- Pas de problème. Je suis ton homme !”


alExiaN  (12.07.2017 à 20:46)

L’heure était venue. Veronica avait réussi à attendre patiemment, habituée aux planques, mais pas ses camarades. Vince et Logan avaient tourné en rond pendant une heure avant que Veronica ne les menace de les enfermer à double tour s’ils ne stoppaient pas immédiatement leur manège. Mac avait passé le temps en farfouillant sur le net des informations supplémentaires sur Piznarski. Leo partit à la recherche de Justine. Il avait une excuse toute trouvée : Pierce avait annoncé un exercice important de graphologie dans les jours à venir. Leo  était une véritable bille dans le domaine. Il comptait demander un coup de main à Justine. Vu ses lacunes, Justine devrait être bloquée de longues heures. Wallace avait décidé d'être moins sympathique que son camarade et partit dans la salle commune accompagné du reste de l'équipe. Il se plaça face à Alex. Will et Charlie relevèrent le nez de leur partie d’échecs.

“- Dis Alex, j’ai une question pour toi.”

Alex releva le nez de son bouquin, pas ravi qu’on vienne le déranger pendant ses révisions.

“- Ça te fait te sentir fort d’essayer de tabasser une fille ?”

Un murmure se fit entendre dans la salle, personne ne s’attendait à ce que Wallace rentre de cette façon dans Alex. Mais la réponse ne se fit pas attendre.

“- Qu'est ce qui t’arrive Fennel ? Tu veux te faire la brunette et tu as peur que j'abime son joli visage ?”

Vince esquiva un mouvement en direction d’Alex mais la main de Mac se posa sur son bras et l’en empêcha. Elle se pencha vers lui et lui chuchota :

“- Laisse le faire, tu as une autre mission qui t’attend.”

Logan qui avait tout suivi ne put s'empêcher d’ajouter :

“- Et Veronica vient de prendre la tangente.”

Vince suivit des yeux le mouvement de tête de son colocataire et murmura un “merde” avant de s'élancer à la poursuite de la blonde. Il la rattrapa au bout du couloir.

“- Tu devais pas m'attendre ?
- Tu devais pas me suivre ?”

Ils ne poussèrent pas plus loin la conversation car un bruit se fit entendre de l’autre côté. Un agent arriva sur eux, Veronica chercha une idée pour faire diversion mais rien ne lui venait. Son plan allait échouer parce qu'elle n’arrivait pas à trouver un fichu moyen de diversion !

"- TYE ! Sale enfoiré !

Vince et elle se tournèrent vers la voix tonitruante.

"- Je te dis que j'en pince pour elle et tu ne trouves rien de mieux que de me la souffler sous le nez ?
- Que veux-tu, je suis du genre rapide…”

Veronica n'avait absolument aucune idée de ce qu’il voulait dire mais tenta le tout pour le tout en jouant le jeu.

“- Oh Logan !
- Tais-toi… Ton côté mystérieux m’attirait pas mal… Ton côté fille facile, beaucoup moins…
- Hé mec, pas la peine d’être blessant ! C’est pas ma faute si je les attire toutes !”

L’agent n'était plus qu'à quelques mètres d’eux et tous priaient pour que le plan de Logan fonctionne.

“- Et ma main dans ta gueule tu l’attires aussi ?”

L’agent s'arrêta à quelques pas mais comme il ne vit qu’une querelle sentimentale, il continua son chemin. Tout sauf être pris au milieu d'une dispute de couple.

“- Logan, calme-toi enfin !”

Veronica avait dit sa dernière phrase au moment où l’agent disparaissait.

“- Merci, lui souffla t-elle en déposant un baiser sur la joue mal rasée de Logan.

Elle ne savait pas trop pourquoi elle avait fait ça. Sur le moment, ça lui était venu naturellement.

- Allez filez, c’est le bon moment, bafouilla Logan surpris par le geste tendre.”

Veronica et Vince continuèrent leur chemin en rasant les murs. Le pro de la conduite qu'était Vince les guida vers le garage et ils réussirent à entrer dans une voiture de fonction. Vince sortit alors un tout petit ordinateur et tapa sur quelques touches, la voiture démarra. Il se tourna vers Veronica toute étonnée.

“-  Les voitures du FBI sont toutes programmées de la même façon, une fois qu’on connaît leur code de démarrage c’est très facile de leur piquer une bagnole.
- Mais ils ne changent pas ?
- Ils sont déjà pas foutus de se souvenir d’un code alors imagine si on s’amuse à les changer… Tout à coup, une lueur s’alluma dans l’oeil de Vince. N’empêche, ça serait amusant, non ? De changer tous les codes des voitures ? Tu crois que Mac saurait faire ?”

Il se mit à rire et Veronica lui sourit, un peu inquiète de voir les idées loufoques qui émergeaient du cerveau de son camarade. Très vite il reprit son sérieux et conduisit la voiture en direction du poste de contrôle. Les gardes ne les arrêtèrent même pas.

“- On peut sortir comme on veut d’ici !, s'étonna la jeune fille.
- Le but est de ne pas laisser les gens entrer. S'ils veulent sortir, c’est leur problème.
- Eh bien heureusement pour nous.”

Le reste du voyage jusqu'à l'hôpital se fit en silence. Une fois sur place, Vince se gara et Veronica lui tendit deux badges.

“- Tu as trouvé ça où toi ?
- J'ai des ressources, figure-toi, lui lança-t-elle mystérieuse
- Ok, je vois. Madame ne veut pas partager ses informations, lui répondit il dans un sourire.”


arween  (13.07.2017 à 13:08)

Ils entrèrent dans l'hôpital et se dirigèrent vers l'accueil. L'ancienne détective prit les choses en main. Elle présenta sa plaque.


“- Agent spécial Mars. Je voudrais voir l’agent Piznarski.”

L'infirmière leva à peine les yeux de son écran.


“- Je regarde. Un instant s’il vous plaît.”


Elle tapota sur l’ordinateur et fronça les sourcils.


“- Je suis désolée mais monsieur Piznarski est décédé à son arrivée chez nous.
- Décédé ?
- Oui. Il vous faut des renseignements supplémentaires ?”


Veronica nia de la tête. Elle envoya un texto à Mac pour la prévenir. Celle-ci pourrait pousser les recherches plus loin de son côté.


“- Qu’est-ce qu'on fait V ?
- On continue de chercher.
- Oui mais où ?
- Allons du côté de la morgue, proposa Veronica.”


Les deux agents en devenir prirent à gauche et commencèrent à regarder autour d'eux. Il croisèrent le chemin d’une femme et d’un jeune homme en pleurs. Veronica se mit un peu à l'écart et fit semblant de fouiller son sac.


“- Tu fais quoi là ?
- Chut, j'écoute. Je crois que c’est la famille de Piznarski.”

Voyant qu’il la dérangeait, Vince ne posa pas plus de question. Le jeune homme quitta la femme et partit en direction de la cafétéria. Veronica le suivit en disant à Vince de parler avec la dame. Elle arriva juste après lui et prit un café avant d’aller s’installer en face de lui.


“- Je suis l’agent Mars. Je mène une enquête sur la mort de votre père. Je vous présente toutes mes condoléances. J’ai quelques questions.
- Encore le FBI, cracha-t-il. Vous pouvez pas nous laisser un peu tranquilles.”


Il se leva, prêt à changer de table. Veronica changea de tactique.


“- Écoutez, je ne veux pas vous embêter dans un moment pareil. Si vous préférez, on peut faire ça autour d’un café dans un jour ou deux. Je m’appelle Veronica. ”


Cette phrase eut pour effet de calmer le jeune homme.


“- Veronica hein ? Laissez-moi votre carte, je vous rappelle.”


Cette fois-ci, il partit pour de bon et Veronica regagna l’aile où se trouvait Vince.


“- Tu as réussi à obtenir quelque chose de la femme?
- Rien. Elle semble très en colère contre le FBI mais ça peut se comprendre. Et toi ?
- Je pense avoir réussi avec le fils. Il doit me rappeler pour aller prendre un café.
- Tu triches V ! Je ne savais pas qu'on avait le droit de se servir de ses charmes !
- C’est devenu mon surnom officiel ou quoi ?”


Les deux recrues se mirent à rire et reprirent le chemin de la voiture. Une fois installé, Vince posa une question.


“- V ? Tu penses qu’on fait bien de continuer ? Je veux dire que jusqu'à maintenant on pensait que c'était une tentative mais là on est sur un meurtre, un vrai ! Le mec, il rigole pas.
- Je sais Vince, je sais. Mais on a commencé, non ? Et puis honnêtement, tu n’as pas envie de savoir qui est capable de faire un truc comme ça ?
- Si, répondit laconiquement le jeune homme.”


Sans plus réfléchir, Vince les ramena dans l’enceinte du FBI. Au poste de garde, il présenta sa fausse plaque et un papier du département signifiant son autorisation d’entrée.


“- Comment tu as obtenu quelque chose comme ça toi ?
- Si tu ne veux pas me donner tes infos, je ne te donnerai pas non plus les miennes.”


Veronica rigola mais dans un coin de sa tête, elle garda cette information. Vince venait tout à coup de lui paraître très suspect. Elle décida cependant de faire comme si de rien n’était. Au moment de sortir de la voiture, elle l’arrêta.


“- On va voir ce qu’en pensent les autres Ok ? S’ils pensent que c'est trop dangereux on arrête là.
- Quoi ? Tu louperais ton rencard avec le fils éploré ? dit Vince avec un entrain feint.
- C’est vrai… je garde quand même le rencard !”


Elle lui mit un petit coup sur l'épaule et ensemble ils remontèrent dans la salle commune.


arween  (14.07.2017 à 10:54)

Ne manque pas...

Illustration pour le sixième numéro d'HypnoMag avec Graham Patrick Martin en couverture.
HypnoMag | Découvre le numéro 6 !

Le quartier The Good Doctor ouvre ses portes sur HypnoSeries
Nouveau quartier | Vidéo d'ouverture

Activité récente
Actualités
The Good Place obtient une troisième saison !

The Good Place obtient une troisième saison !
L'annonce vient de tomber, NBC renouvelle The Good Place pour une 3ème saison ! Sitcom lancé le 19...

The Griddle House | Charisma Carpenter

The Griddle House | Charisma Carpenter
Le film The Griddle House réalisé par Paul Tomborello est actuellement en période de...

Mail Order Monster | Charisma Carpenter

Mail Order Monster | Charisma Carpenter
Le film Mail Order Monster réalisé par Paulina Lagudi est actuellement en période de...

On My Way

On My Way
On my way... En chemin ? En chemin pour où? Et surtout, qui vais-je ramasser sur mon passage?  Moi,...

Date de retour annoncée pour The Good Place

Date de retour annoncée pour The Good Place
La date de retour de The Good Place après la pause hivernale à été annoncée par NBC. La série...

Newsletter

Les nouveautés des séries et de notre site une fois par mois dans ta boîte mail ?

Inscris-toi maintenant

Sondage
Téléchargement
Partenaires premium
HypnoPromo

grims, Hier à 10:00

Chers fans de The Tudors, Coucou à tous le quartier The Tudors organise un concours de cartes de vœux du 27 novembre 2017 au 10 décembre 2017

grims, Hier à 10:01

Le thème est fête de Noël chez les Tudors ! Pour vous inscrire direction le forum !

grims, Hier à 10:03

Petite récompense à la clef pour chaque participant ! nous vous attendons nombreux !

choup37, Hier à 17:05

Concours wallpapers spécial Moffat sur Doctor Who et cartes de Noel sur Musketeers! On attend vos créations, il vous reste 8 jours !

ellielove, Hier à 18:26

Nouveau sondage sur le quartier Dexter, venez nombreux!

HypnoBlabla

Supersympa, Avant-hier à 20:07

Vite vous autres !^^

Supersympa, Avant-hier à 20:07

Ca va ? J'en fais pas trop ?^^

EvanRoth, Avant-hier à 21:49

T’es déter toi ^^

Supersympa, Hier à 11:51

Bonjour z'à toutes z'et à tous !

Supersympa, Hier à 19:18

Merci aux administrateurs d'avoir accepté ma fiche sur Bionic Woman.

Viens chatter !