VOTE | 382 fans

Fanfics

Hopes dies at last

Créateur : Elodielodi 
Date de création : 14.03.2018 à 21h15

Message du créateur :
Encore un univers alternatif (parce que j'aime bien !) qui débute dès la saison 1.

Cet épisode compte 57 paragraphes

Afficher l'épisode

Mars 2005

 

Le réveil sonna. Elle l’éteignit d’une main ferme. Elle avait les yeux déjà grands ouverts, mais n’était toujours pas décidée à se lever.

 

Veronica Voff – Pas envie d’être confrontée à ça…

 

Elle se retourna et s’emmitoufla dans la couette sans pour autant essayer de dormir. Complètement égarée dans ses pensées. Ce fut quelques coups brefs sur la porte qui la tira de ses réflexions quelques minutes plus tard.

 

- Chérie, il faudrait penser à te lever si tu ne veux pas être en retard.

 

Elle grogna un peu, puis repoussa les couvertures au pied du lit. Elle rassembla son courage pour poser les pieds à terre et rejoindre la salle de bain.




Pendant le petit déjeuner, son père l’observait du coin de l’œil, inquiet pour sa progéniture. Les récents événements la renvoyaient quelques mois en arrière, il le savait. Rien de bon pour l’aider à aller de l’avant.

- Si tu veux tu …

- Ça ira papa. L’avait-elle coupée, le regard dans le vide.

 

Il abandonna toute tentative de discussion. Elle était complètement renfermée sur elle-même depuis le drame.


Elodielodi  (14.03.2018 à 21:16)

Elle arriva sur le parking du lycée et attendit encore quelques instants avant de descendre de sa voiture. Une fois dehors, elle scruta les voitures déjà garées. Elle n’était pas en avance, et entendit la sonnerie de début des cours alors qu’elle n’avait pas encore passé la grille d’entrée.

 

Dans la cour, elle voyait des élèves bouleversés, tous habillés de couleurs sombres. Des jeunes filles en pleurs.

 

Veronica Voff – Pathétiques…

 

Elle se força à ignorer ce spectacle et poursuivit son chemin dans le couloir. Elle ne prit pas le temps de lire les affiches et banderoles qui ornaient le hall d’entrée. Mais elle s’arrêta au milieu du couloir, prise d’une soudaine nausée. Presque tous les élèves avaient rejoint leurs salles de cours, elle pouvait admirer librement le chef d’œuvre qui avait été dressé sur son casier. Elle s’approcha un peu, s’attarda sur une photo en particulier et la caressa du bout des doigts.

 

Veronica Voff – T’as de la compagnie, maintenant ma belle, et je suis sûre que tu sauras en profiter.

 

Elle esquissa un timide sourire en coin avant de rejoindre sa salle.

 

Le prof ne remarqua même pas son retard, trop occupé à calmer les lycéens dévoilant exagérément leur tristesse.

 

Veronica Voff – Il serait ravi de constater à quel point sa popularité ne s’arrêtait pas aux bornes de son quartier. D’ailleurs il faudra qu’on m’explique pourquoi…

 

Elle était exaspérée par tous ces faux-semblants. La plupart d’entre eux ne le connaissait même pas. C’était ridicule. Elle ne comprenait pas pourquoi ses martyres semblaient si tristes. C’était complétement incohérent.

 

Son regard tomba sur le siège vide de son ex-petit ami. Elle n’était pas étonnée qu’il ne soit pas venu. D’ailleurs, son débile de pote surfeur n’était pas là non plus. Mais pour eux, chagrin non feint, c’était évident. Elle était passée par là il y avait quelques mois de ça et le vide que Lilly avait laissé était toujours aussi grand. Ses pensées furent interrompues par la voix de Monsieur Clemmons sortant des haut-parleurs.

-  Votre attention s’il vous plait. Je sais que la disparition brutale d’un de vos camarades vous touche au plus haut point. Aussi je voulais vous annoncer qu’une cellule psychologique a été mise en place au sein du lycée si vous avez besoin d’en parler. Vous avez déjà commencé à lui rendre hommage au regard des décors que vous avez mis en place, et je tiens moi aussi à participer à cet hommage. Je vous demande de faire une minute de silence pour notre regretté Logan Echolls.

 

Elle s’était levée et avait respecté le silence, même si elle avait envie d’hurler à toutes ces veuves éplorées d’arrêter leur cinéma.

 

Veronica Voff – De vraies italiennes…




Depuis le décès de Lilly, sa relation avec Logan s’était largement détériorée. Comme avec les autres 09ers d’ailleurs. Elle avait été éjectée de son groupe d’amis, et un certain nombre d’entre eux ne se contentaient pas seulement de l’ignorer, ils la haïssaient et l’humiliaient quotidiennement, voire la violentaient. Le plus virulent d’entre eux était Logan.

Elle l’avait détesté pour l’avoir mise plus bas que terre alors qu’ils souffraient de la même façon de la disparition de leur Lilly. Elle aurait pu qualifier leur relation d’amicale à une époque et c’est pourquoi elle n’avait pas compris ce changement brutal de statut.

 

N’avait pas compris ? Si, un peu. Elle aussi était envahie pas la haine. Elle ne pensait juste pas qu’il déverserait la sienne sur elle.

 

Veronica Voff – Au moins je n’aurai plus à la subir maintenant…


Elodielodi  (15.03.2018 à 21:15)

Elle s’assit avec son plateau à la même table que d’habitude et son regard se posa sur la table où elle avait passé toute l’année précédente à déjeuner, avec eux. Aucun d’eux, ses ex-amis, n’était là aujourd’hui. Deux étaient morts… Elle soupira en se concentrant de nouveau sur son plateau. Elle n’avait pas faim. Elle se forçait à ne pas entendre les plaintes des autres 09ers, ceux qu’elle n’avait jamais vraiment appréciés. C’est à peine si elle avait entendu Wallace s’installer à ses côtés. Elle n’avait pas relevé la tête, perdue dans ses souvenirs.

- Comment tu te sens ? S’aventura-t-il doucement.

- Difficile à dire… Répondit-elle après un moment. L’euphorie aura été de courte durée, au final.

 

FLASH-BACK

 

- Chérie, viens voir ça ! Avait crié son père à travers l’appartement.

 

Le ton qu’il avait utilisé l’intrigua. Il avait l’air à la fois surpris et heureux. Elle fit l’effort de lui obéir.

- Regarde ! Insista-t-il en la voyant arriver dans le salon.

 

Il avait le regard brillant et semblait survolté. Elle se laissa gagner par sa joie et s’installa dans le canapé, un léger sourire aux lèvres, avant de porter son attention sur la télévision.

 

- C’est un revirement de situation inattendu qui remet en cause le jugement peut-être un peu hâtif d’Abel Koonz. La police du comté va devoir rouvrir l’enquête sur l’affaire Lilly Kane.

 

 

Veronica s’était redressée, soudain très intéressée par les propos du journaliste. Pendant qu’il continuait de parler, des images en direct défilaient. Un quartier qu’elle connaissait bien et elle reconnut la villa des Echolls.

 

Veronica Voff – Oh non… Logan… Ne me dis pas que …

 

- En effet, le commissariat a reçu anonymement une vidéo sur laquelle était visible la jeune fille en plein ébat. La découverte de son partenaire intrigue et en fait de lui un suspect potentiel. Et voici tout de suite la déclaration du sheriff, en direct du lieu d’arrestation.

- Et bien nous pouvions discerner clairement Aaron Echolls ayant une relation sexuelle avec Lilly Kane…

- AARON ECHOLLS ? S’exclama à haute voix Veronica.

- … et plusieurs plaintes pour violences ont déjà étaient déposées contre l’acteur renommé. Cela ne veut pas dire qu’il soit l’auteur du meurtre de cette jeune fille, mais l’enquête mérite d’être ré-ouverte.

 

Les images défilaient toujours, le journaliste décrivait encore la situation mais elle n’y prêtait plus attention.

 

Veronica Voff - Aaron Echolls et Lilly… C’était ça son « super secret » ?

 

Un sourire s’étira sur ses lèvres. Alors qu’elle-même pataugeait depuis déjà longtemps dans sa propre enquête, elle était heureuse que la police se focalise de nouveau sur le meurtre de sa meilleure amie. Et puis, en y réfléchissant bien, Aaron Echolls pouvait tout à fait être l’auteur de ce crime. Elle l’avait déjà vu se mettre dans une colère noire pour trois fois rien, alors qu’il soit violent ne l’étonnait qu’à moitié.

 

Son père lui tendit un soda, qu’elle accepta le sourire aux lèvres. Ils trinquèrent et suivirent le journal télé encore un moment avant d’aller se coucher. Ce soir-là, elle dormit comme un bébé.

 

FIN DU FLASH BACK

 

- A croire que c’est fait exprès d’ailleurs ! …

 

Wallace lui adressa un pauvre sourire en guise de réponse, le regard compatissant.

- Mais voyons le bon côté des choses. Reprit-elle d’un air plus enjoué. Mes journées au lycée devraient être beaucoup plus agréables maintenant que le roi des crétins est…mort…

 

Son faux enthousiasme était retombé au fur et à mesure qu’elle progressait dans sa phrase, jusqu'à prononcer le dernier mot presque inaudiblement. Il était mort. C’est la première fois qu’elle le verbalisait. Elle se sentit vide. Comme quand elle avait réalisé pour Lilly. Il était mort, lui aussi. Son estomac se contractait, ses yeux piquaient, sa gorge se serrait.



FLASH BACK

 

Elle revenait du lycée beaucoup plus joyeuse que d’habitude. L’euphorie de la nouvelle de l’arrestation d’Aaron n’était pas encore retombée depuis la veille. On n’avait parlé que de ça au lycée. Toute la journée elle avait espéré croiser son rival mais il ne s’était pas présenté en classe. Normal. Elle ne savait pas si elle lui aurait lancé une remarque bien sentie ou pas. Après tout, il était une victime lui aussi dans cette histoire, mais mine de rien, de savoir que c’était peut-être un riche 09ers qui avait fait le coup lui redonnait l’avantage. Après tout, ils l’avaient mise de côté car elle soutenait son père, qui n’avait pas décidé de se contenter des préjugés.

 

Tant pis, mais elle aurait sa conversation avec Logan, que ça lui plaise ou non.

Elle était passée raconter toute cette histoire à la tombe de Lilly avant de rentrer.

 

Elle posa son sac à côté du fauteuil et s’affala sur celui-ci en allumant le poste de télévision. Elle voulait savoir si de nouvelles avancées avaient été faites sur l’affaire Lilly Kane, mais ce qu’elle vit la troubla. Elle n’entendait pas ce que disait la voix, son attention focalisée sur l’image et sur le bordereau qui défilait en bas de l’écran.

 

Un 4*4 jaune, garé sur le pont, portière conducteur grande ouverte. Et le message qui disait « Logan Echolls, fils du célèbre acteur Aaron Echolls actuellement propulsé au rang de suspect potentiel dans le meurtre de la petite-amie de son fils, a mis fin à ses jours en sautant du haut du pont dans l’après-midi…»

 

Et voilà. Ascenseur émotionnel. Euphorie complètement retombée. Logan était mort…

 

FIN DU FLASH BACK

 

Instant de flottement. Wallace n’etait arrivé qu’en début d’année. Il savait ce qu’avait enduré Veronica, mais il l’avait toujours vue forte et là elle semblait totalement désemparée, fragile. Il ouvrit la bouche mais aucun mot n’en sortit. Que pouvait-il dire ?

- Comment … Comment se fait-il que … Pourquoi n’ai-je pas deviné à quel point il pouvait souffrir ?

 

Sa voix était partie dans les aigus et deux larmes avaient percé. Il s’approcha d’elle et entoura ses épaules de son bras. Elle ne se laissa pas faire et le repoussa gentiment en passant la main sur ses joues.

- Il ne t’a pas laissé l’opportunité de le percevoir…

- J’aurais dû savoir… Lilly était tout pour nous. Il a découvert hier que son père avait profité d’elle et qu’il l’avait peut-être tué. Comment ai-je pu être aussi aveuglée par ma propre situation et l’oublier dans cette histoire ? Imagine ce qu’il a pu ressentir en découvrant cette nouvelle … Avait-elle débité rapidement sans forcément attendre de réponse à ses questions.

- Arrête de culpabiliser. Tu sais comme il était imprévisible. Et il ne t’aurait certainement pas laissé l’approcher pour l’aider et encore moins dévoilé sa souffrance.

- Je sais, mais j’aurais pû essayer…

 

Plus un mot ne fut échangé. Wallace se donna pour mission de la soutenir. Elle en avait besoin plus que jamais, elle était bien plus touchée par cet événement que par ce qu’elle endurait depuis plusieurs mois.


Elodielodi  (18.03.2018 à 22:17)

Elle assista discrètement à la cérémonie. Il y avait du monde. Un paquet d’hypocrites. La sécurité avait été renforcée pour que les journalistes ne puissent pas faire de cet instant de recueil un scoop national.

 

Le corps n’avait pas été retrouvé, mais il n’y avait aucun espoir. Les courants marins dans la baie de San Diego étaient puissants et ce n’était pas la première fois que les autorités ne retrouvaient pas les dépouilles de ceux qui s’y jetaient. Dix jours de recherches dans l’océan mais aussi sur la terre ferme. Au cas où… Logan ne savait pas préparer lui-même son bol de céréales, alors se débrouiller seul pendant plus d’une semaine était plus qu’improbable. Etant mineur, il n’avait pas accès à son compte et son argent de poche et quelques économies avaient été retrouvés dans sa voiture et sa chambre. Il ne pouvait être que dans ces eaux…

 

Elle observa l’immense photo de lui qui trônait devant son cercueil vide et mémorisa chacun de ses traits. Elle décida de ne retenir que le meilleur de lui. Son amour pour Lilly. Ses idioties avec Dick et Duncan. Sa maîtrise du surf. Sa répartie détonante. Sa détermination à protéger les gens qu’il aimait, elle comprise, à une époque…

Elle s’efforca de faire disparaitre de ses souvenirs leurs échanges des derniers mois.

La cérémonie avait été émouvante, Lynn avait rendu hommage à son fils, Duncan aussi. Aaron avait été libéré sous surveillance mais elle préférait l’ignorer. Comment pouvait-il être là alors que c’est lui qui avait précipité Logan au fond du gouffre ?



Elle s’était rendue sur la tombe de Lilly le temps qu’ils le descendent dans le caveau et que les proches lui adressent un dernier au revoir. Lynn avait eu du mal à quitter les lieux. Une fois tout le monde parti, elle s’approcha de la pierre flambant neuve et l’effleura du bout des doigts. « Logan Echolls, 1987 – 2004 ». Pas un mot. Il n’y avait rien à dire. Elle resta silencieuse un moment avant de rentrer chez elle.


Elodielodi  (19.03.2018 à 22:53)

Quelques jours après l’enterrement de Logan, Veronica se rendit au commissariat. Il fallait qu’elle sache comment évoluait l’enquête sur Lilly. En pénétrant dans le hall, elle croisait les doigts pour ne pas tomber sur Lamb. Le Sheriff qui avait volé la place de son père. Le Sheriff incompétent. Le Sheriff qui l’avait accusée d’avoir tué sa meilleure amie. Le Sheriff qui avait refusé de l’aider quand elle en avait besoin…

 

Veronica Voff – Mais là je m’égare …

 

Un coup d’œil circulaire à l’ensemble des employés et elle en repéra un qui lui était inconnu. Elle s’approcha un peu pour être sûre. Le jeune homme d’origine grecque ou italienne n’était pas mal. La vingtaine d’années. Elle savait comment l’aborder.

- Bonjour agent … D’amato. Minauda-t-elle après avoir lu son badge. Pouvez-vous me renseigner ? Demanda-t-elle en battant des cils à outrance. L’adjoint sourit largement.

- Bonjour Mademoiselle …

- Mars.

- Mademoiselle Mars. Je serai ravie de vous informer. A quel sujet ?

- L’affaire Lilly Kane.

- Oh. Vous êtes journaliste ?

- Je ne sais pas si je dois être flattée ou pas, mais je ne suis encore qu’au lycée !

- Tout dépend… Lui répondit-il le regard ravageur.

- Si je vous dis que je me sens vexée vous répondrez à mes questions ?

- Seulement si vous acceptez de boire un verre avec moi un soir.

- Je suis mineure.

- Je n’ai pas parlé d’alcool.

- Mais vous êtes majeur.

- Depuis peu… Elle se laissa un moment charmer par son regard doux.

- Vendu. Alors ?

- Alors, que voulez-vous savoir Mademoiselle Mars ?

- Appelez-moi Veronica.

- Et moi Leo.

- D’accord Leo. Et puisqu’on ira boire un verre ensemble, disons… demain soir, puis-je te tutoyer également ?

- Bien sûr.

- Tu sais où en es le sheriff dans l’accusation d‘Aaron Echolls ?

- A vrai dire, ça piétine un peu. Certes, la vidéo et les plaintes contre lui permettent de le mettre en tête de liste des suspects mais nous n’avons pas encore trouvé de preuves bien réelles. Le sheriff devra bientôt le libérer d’ailleurs…

- Dans combien de temps ?

- 72 heures.

- Et, on sait qui a envoyé les video ?

- Et bien oui… C’est Mme Echolls. Elle est dévastée par la mort de son fils et en tient son mari pour responsable.

Veronica Voff – Moi aussi à vrai dire…

- Et elle est venue nous avouer qu’elle avait trouvé les enregistrements et nous les avait fait parvenir anonymement. Mais dorénavant, elle est prête à balancer toute information qui permettrait de mettre son mari derrière les barreaux.

- Et qu’avez-vous recueilli comme informations ?

- Le reste n’est pas encore d’ordre public. Je ne peux pas te le révéler.

 

Elle baissa la tête puis la releva en le fixant avec son air de chien battu.

- Lilly était ma meilleure amie tu sais… J’ai besoin de savoir que son meurtrier paie son crime…

- … Ok, mais garde ça pour toi. Et puis c’est toi qui me paiera un verre. Elle sourit pour approuver. Mme Echolls nous a apporté tout un tas d’autres video. Il filmait ses ébats avec toutes ses conquêtes, et beaucoup d’entre elles étaient mineures.

- Quel pervers…

- Je ne te le fais pas dire. Elle nous a affirmé aussi qu’il était pris de crises de colère pouvant mener à de la violence. Elle nous a montré des cicatrices.

- Ça et les plaintes …

- Exactement. Tout semble le désigner comme étant coupable. Mais nous n’avons aucun mobile et aucune preuve tangible pour le moment. Le sheriff est prêt à classer sans suite…

- Je n’en doute pas une seconde, il est corrompu depuis le départ.

- Mais la famille Kane refuse cette option et ne le lâche pas d’une semelle.

- Pour une fois qu’ils font quelque chose de bien.

- C’est tout ce que je sais.

- Merci Leo. C’est déjà beaucoup…

- Donc demain soir…

- On se retrouve au Java à 19h30 ?

- Très bien. A demain Veronica.

- Bonne soirée Leo.

 

Elle s’éloigna de son bureau après lui avoir envoyé un clin d’œil. Et soigna sa démarche. Une fois hors de son champ de vision, elle abandonna son sourire. Elle s’en voulait un peu de manipuler Leo, mais elle pourrait avoir besoin d’un soutien infiltré, alors elle devait entretenir cette nouvelle relation. Il fallait dire que ce n’était pas non plus une réelle punition que de devoir sortir avec cet adjoint.

 

Veronica Voff – Il est tout à fait charmant ce Leo.

 

Elle retrouva un semblant de sourire. Après tout, son histoire avec Duncan était terminée depuis très longtemps déjà, elle avait le droit de passer à autre chose.

 

En montant dans sa voiture, son cerveau tournait déjà à plein régime. Comment allait-elle s’y prendre pour mettre Aaron - lui ou un autre, tant que c’était le coupable – derrière les barreaux ? Et une phrase tournait en boucle dans sa tête : « J’ai un super secret » !


Elodielodi  (20.03.2018 à 20:49)

Avril 2005

 

L’ambiance au lycée retrouvait de sa normalité. Enfin, aussi normale qu’elle pouvait l’être. Deux semaines que personne ne l’avait insultée ou ne lui avait lancé de piques. La vie reprenait son cours étonnamment calme. Ce n’était pas pour lui déplaire. Cependant, elle évitait le couloir du casier de Logan qui était encore pris pour le mur des lamentations.

- DVD, Pizza et glace à la noix de Pecan ce soir ? L’apostropha une voix.

- Hummm! Proposition alléchante mais on m’en a fait une meilleure.

- Ne me dis pas que tu vas à la fête de Shelly Pomroy « Vive la vie ! ».

- Non merci, j’ai déjà donné …

- Alors ?

- Alors, le bel adjoint du Sheriff m’a invitée à aller boire un verre.

- Et ça t’engage pour toute la soirée ?

- Il m’invitera peut-être à diner après. Qui sait ?

- Tu fais des projets ? Cet adjoint aurait-il tapé dans l’œil de l’insaisissable Veronica ?

- Disons qu’il pourrait m’être utile pour mes enquêtes. Et puis… il a l’air assez intéressant.

- Assez intéressant hein ? Carrément craquant non ?

 

Pour toute réponse, elle lui fit un large sourire pour cacher le rouge qui lui montait aux joues. Elle le vit prêt à la taquiner alors elle l’interrompit.

- Tu ne vas pas être en retard à ton entraînement si tu continues cette discussion ô combien féminine ?

- On en reparlera, Mars. Compte sur moi, dit-il amusé en tournant les talons.

 

Elle secoua la tête en reprenant son chemin. Wallace savait la mettre de bonne humeur.

 

***

 

La soirée s’était bien passée. Elle avait lutté pour ne pas lui parler de son travail. Il avait refusé qu’elle paie comme cela était convenu. Il l’avait aussi invitée à diner. Au fast food, mais il avait malicieusement glissé que pour leur prochain rendez-vous, il l’emmènerait chez un italien. Ils se reverraient donc. Il l’avait raccompagnée jusqu'à sa porte devant laquelle il avait délicatement posé ses lèvres sur les siennes. Elle ne s’y était pas opposé. Elle avait même prolongé ce moment en approfondissant leur baiser. Ils s’étaient quittés sur un sourire.

 

Lorsqu’elle entra dans son salon, elle fut surprise d’y voir son père.

- Alors ? Bonne soirée ?

- Bonne soirée.

- Quel âge a-t-il ?

- Tout juste 21 ans. Dit-elle légèrement agacée face à la discussion qui allait suivre.

- Et tu n’en as que 17.

- Oui, mais il est policier. Je ne crains rien avec lui.

- Ce sera à moi d’en décider. Quand tu me le présenteras la prochaine fois que tu sortiras avec lui.

- Très bien. Bonne nuit, dit-elle en prenant le chemin de sa chambre.

 

Elle se jeta sur son lit, un sourire aux lèvres. Peut-être qu’en plus d’avoir une taupe au commissariat, elle avait trouvé un petit-ami et l’idée lui plaisait bien.


Elodielodi  (23.03.2018 à 20:35)

Elle avait rouvert son ordinateur et ajouté à son dossier « Lilly » les nouveaux éléments. Elle avait aussi réactualisé certaines infirmations et pistes qui ne tenaient plus la route. Elle se focalisait maintenant sur « Le super secret » de Lilly. Que devait-elle lui révéler ? sa relation avec Aaron ? Autre chose ? Mais quoi ? et en quoi cela l’aurait conduit le crane explosé au bord de sa piscine ? Il fallait qu’elle sache.

 

Et elle fut traversée d’un éclair de génie. Il n’y avait pas cinquante possibilités. Quand Lilly avait un secret, soit il était gardé dans la cachette de sa chambre, soit elle le révélait à qui elle le souhaitait via son crayon à message.

 

Trop absorbée par d’autres pistes, notamment sur les alibis des Kane, elle n’avait même pas pensé à chercher à ses endroits. Il fallait maintenant qu’elle trouve un moyen de s’introduire chez les Kane, en espérant qu’ils n’aient pas déjà débarrassé la chambre de Lilly.

 

Elle s’était endormie en imaginant mille et un stratagèmes pour pénétrer dans la villa quand elle fut tirée de ses songes par des frappes insistantes sur sa porte d’entrée. Son père ne semblant pas avoir entendu, elle se leva péniblement pour aller voir ce qu’il se passait. Elle appela Back up à ses côtés avant d’entrouvrir la porte. Lorsqu’elle aperçut le visage de la personne qui se tenait face à elle, elle ouvrit plus franchement la porte en écarquillant les yeux.


Elodielodi  (23.03.2018 à 20:40)

- Duncan ? Mais… Qu’est-ce que tu fais là ?

 

Il avait l’air mal à l’aise et nerveux. Il n’osait pas croiser le regard de son ex et semblait hésiter à lui révéler les raisons de sa présence. Cela mit Veronica mal à l’aise aussi, que pouvait-il lui vouloir à une heure pareille ?

 

Veronica Voff – Oh non, pitié, pas de déclaration enflammée je t’en supplie.

- J’ai besoin de ton aide Veronica.

 

Cela lui avait couté de prononcer ces mots, c’était écrit sur son front en lettres majuscules.

 

Veronica Voff – Et bien non, pas de déclaration enflammée.

 

Elle sortit sur le pas de la porte en fermant doucement la porte derrière elle pour ne pas réveiller son père.

- Pourquoi faire ? Demanda-t-elle sur un ton plus froid.

 

Après tout, il l’avait ignorée pendant presque huit mois, alors il était hors de question qu’elle lui facilite la tâche. Duncan l’avait bien remarqué et l’histoire d’un moment il pensa même à s’excuser. Mais il n’était pas prêt pour ça. Il y avait plus urgent. Alors il prit sur lui.

- Il faut que tu m’aides à retrouver Logan.

 

Elle resta bouche bée. Avait-il perdu la tête ? ou la mémoire ?

 

Veronica Voff – Logan est mort Duncan. Tu le trouveras au cimetière… Pensa-t-elle sarcastiquement.

 

Elle était en colère. Se moquait-il d’elle ? Il vit son regard surpris devenir sombre et décida de reprendre la parole.

- Il faut que tu m’aides à le retrouver. Je suis certain qu’il n’est pas … qu’il n’a pas sauté de ce pont.

- Duncan, des recherches ont été effectuées et n’ont rien données. Et s’il y avait eu la moindre chance pour que ce soit le cas, il aurait refait surface depuis longtemps. Logan n’était pas très autonome, certainement pas prêt à vivre sans argent, et surtout il était connu et reconnu. Il faut que tu l’acceptes…

- Non Veronica. Il est en vie. J’en suis sûr.

 

Elle ne savait pas quoi lui répondre. Il avait l’air convaincu et n’en démordrait pas. Il avait encore quelque chose à dire mais semblait hésiter. Elle l’encouragea du regard à s’exprimer.

- J’en suis sûr, parce que son portable s’est de nouveau allumé alors qu’il était éteint jusque-là.

 

Elle lui lança un regard d’incompréhension. Il répondit à sa question silencieuse.

 

- Depuis son décès, j’ai déjà essayé de l’appeler. Une fois par réflexe, une autre fois parce que j’ai eu un doute étant donné que son corps n’a toujours pas été retrouvé. Et à chaque fois son téléphone était éteint. Mais ce soir, j’ai relu quelques messages qu’on s’était envoyés… j’avais besoin de … me rappeler de bons souvenirs. Et regarde, dit-il en lui montrant son téléphone. Le dernier message. Je l’ai envoyé le jour de son… sa disparition. Mais il avait déjà éteint son portable et là ! Regarde !

 

Elle se pencha un peu plus vers ce qu’il lui montrait.

« T’es où Dude ? On va surfer avec Dick en fin d’après-midi. Tu viendras ? »

Elle croisa son regard ne comprenant pas où il voulait en venir. Il leva les yeux au ciel.

 

Regarde l’accusé de réception, juste en dessous du message.

 

« Lu aujourd’hui à 00h23 ».

 

Son cœur s’accéléra.

 

Veronica Voff – Est-ce possible que … Non. Ne pas lui donner de faux espoirs. C’est surement Lynn qui a ouvert le téléphone de son fils.

Duncan, tu ne devrais pas …

- C’est lui, Veronica. j’en suis sûr.

- Tu as rappelé pour voir ?

- Bien sûr, mais son portable est de nouveau éteint.

- Et qu’est-ce que tu veux que je fasse ?

- Je ne sais pas. Fais comme d’habitude !

 

Elle lui lança un regard noir. Que voulait-il dire par là ? Depuis quand était-il au courant de ses habitudes ?

 

- Je sais que tu aides les autres à retrouver des choses. Il y a deux semaines tu as retrouvé le chien de cette fille…

- Un chien, Duncan, pas un être humain !

- S’il te plait Veronica. Je suis allé au bureau du Sheriff, ils m’ont gentiment poussé vers la porte en me signifiant qu’ils ne bougeraient pas le petit doigt.

 

Voilà qu’il la suppliait… Mais il avait balancé l’argument qui l’avait convaincue. La police du comté refusait de faire le moindre effort, encore une fois. Alors pour contrer le sort, elle allait essayer. Et puis, malgré ses différends avec Logan, elle serait heureuse de le savoir en vie, si tel était le cas.

- Ok, je vais voir ce que je peux faire.

- Vite ! S’il cherche à disparaître, il ne va pas rester bien longtemps à la même place.

- Merci du conseil Einstein. Ne parle de ça à personne. S’il est en vie et qu’il fuit, il a peut-être mis quelqu’un au courant. Et ce serait dommage de compromettre nos chances de le trouver en informant son contact que nous le cherchons. Je te tiens au courant dès que j’ai du nouveau. Mais ne te fais pas trop d’illusions tout de même.

 

Elle claqua la porte et s’appuya contre. Difficile de ne pas se faire d’illusions alors qu’elle aussi avait envie d’y croire. Et la relation de Duncan avec Logan n’avait rien à voir avec la sienne. Quand Lilly était morte, elle avait cherché aussi à espérer que ce ne soit pas le cas, une simple mascarade.

 

Elle retourna dans sa chambre, alluma son ordinateur et effectua les recherches de base.


Elodielodi  (25.03.2018 à 14:23)

Elle était arrivée tôt au lycée ce matin. Elle n’avait pas refermé l’œil, plongée dans ses recherches. D’ailleurs, elle avait mis à profit son temps d’avance en les continuant en salle informatique. A cette heure-ci, il n’y avait personne, elle était tranquille.

 

Elle pesta pour la dixième fois à propos du débit trop lent. Elle fut surprise par une petite voix derrière elle.

- Attend, c’est parce que les ordinateurs sont bridés, afin que des élèves malintentionnés ne téléchargent pas leurs vidéos coquines à partir des ordinateurs du lycée.

 

Instinctivement, Veronica lui avait laissé la souris et la regardait manipuler aisément le PC avec un regard intéressé.

 

- Voilà, c’est réglé. Dit la jolie brune en s’éloignant.

- Attends. Merci… euh …

- Mac. Je m’appelle Mac. Enfin Cindy mais je préfère Mac.

- Enchantée. Moi c’est Veronica.

- Je sais.

- Tu as l’air de t’y connaître en informatique Mac.

- Disons que je me débrouille.

 

Veronica hésita un instant en sondant la jeune fille. Elle était discrète et timide. Même classe sociale que la sienne, c’était évident.

 

- Tu crois que tu pourrais me donner un autre coup de main ?

- Pour tracer un téléphone ? Désolée… J’ai vu l’objet de ta recherche.

- Les yeux qui fouinent ? on devrait bien s’entendre. Elles se sourirent. En effet, je cherche à localiser un téléphone. Je n’ai trouvé que des procédures concernant des téléphones allumés, mais celui que je cherche est éteint.

- Et bien, en fait, à moins d’être au FBI, c’est impossible de repérer un téléphone éteint…

 

Veronica soupira. Ça ne l’arrangeait pas du tout.

 

- Mais on peut peut-être savoir où il était lorsqu’il était allumé…

 

Veronica se redressa vivement sur sa chaise.

 

- C’est déjà çà. Après tout, peut-être qu’il n’a pas bougé depuis.

- J’aurais besoin du numéro de téléphone.

 

Veronica lui dicta et elle la regarda s’infiltrer dans les relevés téléphoniques de l’opérateur pour connaître les dernières activités du téléphone. Elle était bluffée des compétences de la jeune femme. Quand d’un coup elle s’arrêta de pianoter sur le clavier, les yeux rivés sur l’écran.

 

- C’est… C’est le téléphone de …

- De Logan Echolls oui.

Mac ne releva pas et reprit son activité. Rassurée de la discrétion de Mac, elle entreprit de lui donner quelques explications.

 

- Son téléphone a été rallumé cette nuit, je cherche à savoir si c’est Lui. Ça peut rester entre nous ?

- Je n’en parlerai pas à mes amis imaginaires dans ce cas. Annonça la brune, ce qui fit rire la blonde.

 

La sonnerie retentit. Elles se regardèrent un instant.

 

- J’ai cours d’informatique ce matin. Nous travaillons en autonomie la plupart du temps. J’en profiterai pour finir ce qu’on est en train de faire.

- Merci. On se retrouve ce midi ? Je te présenterai à Wallace.

- Ok.


Elodielodi  (26.03.2018 à 20:46)

Veronica trépignait d’impatience. Ce qui n’échappa pas à Wallace.

 

- Qu’est-ce que tu as à la fin ? Tu me donnes le tournis à te retourner sans cesse dans tous les sens. Ton prince charmant doit débarquer au lycée ?

- N’importe quoi… D’ailleurs il ne m’a toujours pas dit quand j’aurais le droit à ma pizza italienne…

- Alors quoi ?

- Alors je cherche Mac.

- Mac ?

- Oui, une fille que j’ai rencontrée ce matin. Elle doit venir manger avec nous.  

- Attends, tu veux dire que ... tu as parlé avec quelqu’un ? Qui est une fille ? Euh… t’as vérifié qu’elle existait vraiment ? Parce que déjà Mac c’est même pas un vrai prénom, alors c’est peut-être même pas une vraie fille.

 

Alors qu’il parlait il ne vit pas son amie faire signe à la brune de les rejoindre. Alors quand Mac pris place face à Veronica, celle-ci reprit la parole.

 

- Wallace, je te présente Mac. Mac voici Wallace. Puis s’adressant à son ami. Tu la vois comme moi, n’est-ce pas ? Pas de réponse. C’est bien ce que je pensais. Mac est une vraie fille.

- Je confirme. Dit Mac amusée par le ton qu’avait employé Veronica.

- Wallace pense que je suis asociale, alors quand j’ai parlé de toi il doutait de ton existence.

- Moi-même je doute de mon existence parfois.

- Enchanté Mac. Et désolé… Je n’ai pas l’habitude d’entendre V. me dire qu’elle a copiné avec quelqu’un.

- On est copine alors ? Rigola Mac.

- Tu préfères peut-être tes amis imaginaires ? Défia Veronica avec le sourire.

- Donc copine Veronica, j’ai trouvé ton téléphone !

 

Veronica bondit sur le banc pour se pencher par-dessus la table et lire la feuille que Mac tournait vers elle.

 

- Ah je comprends mieux la soudaine ouverture aux autres de ma blondinette préférée.

- Insinues-tu que je suis vénale ?

- Nooon

- Disons que je n’adresse pas la parole aux gens pour faire causette d’habitude. Dit-elle avec un sourire contrit pour Mac.

- Ne t’inquiète pas, je comprends ton attitude, tout à fait normale étant donné ce que tu as subit. Face au regard de Veronica, elle ajouta. J’ai vu comme ils t’ont traitée ces derniers temps. Je ne sais pas comment tu as réussi à endurer tout ça… Veronica lui renvoya un regard amical.

- Alors, qu’est-ce que ça donne ?

- Et bien j’ai réussi à infiltrer le relevé d’activité de ce téléphone et ça n’a pas été facile mais j’ai fini par obtenir les coordonnées GPS de chacune des activités enregistrées. La dernière fois, il a été allumé pendant trois minutes pendant lesquelles il a reçu pas loin de soixante-douze messages. Et il était…. Ici ! Dit-elle en pointant la carte qu’elle avait imprimée.

 

Veronica recopia frénétiquement les informations sur son calepin. « Calle del Abeto, Rosarito, Mexique. ».  Elle nota aussi les coordonnées GPS. Elle se leva d’un bond en souriant et lança avant de disparaitre.

 

- Merci beaucoup petit génie. Je te dois un service. Je vous abandonne. Pas de bêtises les enfants.



Elle disparut vers le parking sous les yeux ronds de ses compagnons.

 

- Elle quitte souvent le lycée en plein milieu de la journée ?

- Ce n’est pas son genre non. Avoua Wallace semi-inquiet.

- Et elle cherche souvent des… choses ?

- De plus en plus oui.

- Et ça ne t’intrigue pas ?

- J’ai appris qu’il était inutile de poser des questions à Veronica Mars. Lança-t-il le sourire aux lèvres. Alors comme ça tu es un petit génie ?

 

Elle sourit en baissant la tête. Ils firent connaissances tranquillement pendant que Veronica grimpait dans sa voiture. Elle hésita à prévenir Duncan. Puis se dit qu’il sera surement mieux accueilli qu’elle s’il s’avère vraiment que Logan soit en vie. L’adresse lui donnait bon espoir. Logan adorait surfer au Mexique.

Elle téléphona à Duncan qui répondit aussi vite. Elle lui expliqua la situation et à peine trente secondes après avoir raccroché il grimpait déjà sur le siège passager.


Elodielodi  (28.03.2018 à 20:55)

Ne manque pas...

Vote pour les HypnoAwards 2018 jusqu'au 26 août !
Jusqu'au 26/08 | Votez nombreux !

Découvre notre nouveau numéro d'HypnoMag, notre webzine, avec Christopher Gorham en couverture !
HypnoMag | Découvre le numéro 9 !

Activité récente
Actualités
9-1-1 | Charisma Carpenter - Projet annulé

9-1-1 | Charisma Carpenter - Projet annulé
Charisma Carpenter devait apparaître en tant que guest star dans la deuxième saison de la...

The Griddle House | Charisma Carpenter - Affiche

The Griddle House | Charisma Carpenter - Affiche
L'affiche du film The Griddle House réalisé par Paul Tomborello a été dévoilée.  Charisma...

Mail Order Monster | Charisma Carpenter - Affiche

Mail Order Monster | Charisma Carpenter - Affiche
L'affiche du film Mail Order Monster réalisé par Paulina Lagudi a été dévoilée. Charisma...

Travaux d'été

Travaux d'été
Hello les Pirates !  L'été, c'est souvent l'occasion des grands travaux.  On refait la peinture du...

Ken Marino dans la presse

Ken Marino dans la presse
Ken Marino a été interviewé dans l'émission Couch Surfing par People. Il s'exprime à propos de...

Newsletter

Les nouveautés des séries et de notre site une fois par mois dans ta boîte mail ?

Inscris-toi maintenant

Sondage

Changeons les choses, Veronica Mars n'a jamais vu le jour mais le casting a bien été casté pour une autre série... D'après vous, dans quelle autre situation pourrait évoluer nos héros ?

Total : 25 votes
Tous les sondages

Téléchargement
Partenaires premium
HypnoRooms

grims, Aujourd'hui à 08:16

Coucou à tous ! nouveau sondage sur les quartiers Sons of Anarchy et Vikings ! merci de faire un petit tour !

sabby, Aujourd'hui à 09:11

Nouveau sondage sur le quartier Empire Bonne journée

lizzy69, Aujourd'hui à 09:27

Les résistants de Falling Skies requièrent votre avis pour leur sondage et leur photo du mois ! N'hésitez pas à donner votre avis

BenMason, Aujourd'hui à 14:52

Bonjour, tout nouveau jeu sur le quartier Falling Skies, l'Alphabet!

Chaudon, Aujourd'hui à 16:03

Venez participer au quiz des saisons 1 à 5 de "Elementary" sur le quartier de la série !

Viens chatter !

Change tes préférences pour afficher la barre HypnoChat sur les pages du site